J'ai toujours écrit. Du plus loin que je m'en souvienne, jusqu'à aujourd'hui. 

Petite, j'écrivais dans ma tête. Je faisais tourner les lettres, je faisais danser les mots. 

Les manipuler était une activité qui occupait mon esprit, et qui le rendaient concrets. 

Depuis quelques années, c'est sur papier que je me plais à les faire valser. 

J'ai toujours un carnet sur moi, pour m'accompagner, pour noter garder déchirer jeter déverser laisser aller. 


 
 
À force de crier intérieurement, tu auras fini par perdre ta voix